Un réseau de soutien à l’alimentation, à l’agriculture et au développement rural pour éradiquer la faim et la pauvreté.

Le monde a suffisamment de ressources et de connaissances pour éliminer la faim et la pauvreté. Il est donc totalement inacceptable qu’un enfant meure toutes les six secondes de causes liées à la faim (PAM, 2009), que 925 millions de personnes souffrent de faim chronique (FAO, 2010), et que 1.4 milliards de personnes vivent encore dans une pauvreté extrême (FIDA 2010).

Plus et Mieux a été établie en 2003 afin de s’unir à et soutenir la lutte pour éradiquer la faim et la pauvreté. Il s’agit d’un réseau international composé de mouvements sociaux, d’organisations de la société civile (OSC), d’organisations non gouvernementales (ONG), et d’un noyau de campagnes nationales unifiées du monde entier. Il est complémentaire à d’autres campagnes et réseaux engagés dans l’éradication de la faim et de la pauvreté, et liés aux objectifs de l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), de l’Alliance contre la faim et la malnutrition (AAHM) et au 1er objectif du millénaire pour le développement (OMD). Plus et Mieux reconnaît et coopère également avec le Comité international de planification (CIP) pour la souveraineté alimentaire, un réseau mondial d’ONG/OSC qui s’occupe de questions et de programmes liés à la souveraineté alimentaire.

Les causes de la faim et de la pauvreté sont complexes et diverses, c’est la raison pour laquelle chaque membre du réseau se concentre sur celles qui lui paraissent les plus importantes et définit ses objectifs et priorités en fonction de celles-ci. Dans notre réseau, nous sommes tous préoccupés par le déclin de l’aide publique à l’agriculture et au développement rural, c’est pourquoi nous avons décidé d’unir nos forces et de lutter ensemble pour cette grande cause commune.

Nos buts partagés

Sous la devise Plus et Mieux le reseau fait pression sur les décideurs politiques pour provoquer des changements fondamentaux des politiques nationales et internationales afin d’obtenir:

• une diminution substantielle du nombre de personnes qui souffrent de la faim et de la malnutrition et qui vivent dans la pauvreté;
• une augmentation importante de l’aide à l’agriculture, au développement rural et à l’alimentation dans les pays en voie de développement;
• l’amélioration considérable de la qualité de l’aide à l’agriculture, au développement rural et à l’alimentation.

Ce que fait Plus et Mieux

Les membres du réseau dans les pays en voie de développement jouent le rôle principal en définissant ce qu’est une meilleure aide selon leur point de vue. Ils travaillent aussi en vue d’améliorer le niveau et la qualité du soutien à l’agriculture et au développement rural fourni par leurs propres gouvernements et bailleurs de fonds.

Les membres dans les pays développés font pression sur leurs gouvernements pour plus d’aide et pour une meilleure aide à l’agriculture et au développement rural dans les pays en voie de développement; leurs actions sont déterminées par les objectifs généraux du réseau et en cohérence avec les politiques qui favorisent le mieux la réalisation de ces objectifs au niveau national.

Au niveau international, le réseau s’adresse aux différentes institutions internationales et y aborde les questions fondamentales qui sont des préoccupations communes pour les campagnes nationales, il facilite la coopération et l’échange d’expériences et de points de vue.

Pourquoi se concentrer sur l’agriculture et le développement rural?

La majorité des personnes mal nourries vivent dans la pauvreté dans les zones rurales des pays en voie de développement, souvent dans des zones de sécheresses et marginalisées. La plupart d’entre eux sont de petits agriculteurs ou des personnes dont les moyens de subsistance sont étroitement liés à la terre. Pour éradiquer la faim et la pauvreté, le soutien doit cibler ces personnes-là et se concentrer sur l’agriculture et le développement rural afin d’assurer la pérennité des moyens de subsistance des générations à venir.
La production alimentaire et le développement rural dans les pays en voie de développement sont influencés par les politiques, les économies et les structures de pouvoir au niveau mondial, national et local, par les règles commerciales et les pratiques marchandes, la propriété de la terre et les réformes agraires, la qualité et l’ampleur de la recherche agricole, les possibilités et les conditions d’accès au crédit, les politiques fiscales.
Plus et Mieux considère que l’augmentation de la quantité et de la qualité de l’aide publique à l’agriculture et au développement rural résout une partie des problèmes à l’origine de la faim dans le monde.

Plus et meilleur soutien est nécessaire!

Le secteur agricole est encore en bas dans la liste des priorités des gouvernements des pays en développement et de l’aide publique au développement (APD) des pays industrialisés. Seulement 7-8 sur 56 pays africains ont atteint l’objectif qu’ils ont convenu en 2003 de consacrer au moins 10% du budget nationale à l’agriculture.
La partie de l’APD allouée à l’agriculture est passée de 25% de l’APD totale dans le milieu des années 80 à environ 5% d’ici la fin du siècle dernier. Après la crise alimentaire en 2007-2008, plus d’argent a été alloué à l’agriculture, mais le montant est encore très faible par rapport aux besoins. Plus de soutien pour le développement agricole et rural est encore nécessaire!
Malheureusement, beaucoup de soutien est consacré à l’agriculture non durable et pour des programmes qui ne bénéficient pas les petits producteurs et leurs familles. Il est donc important de mettre l’accent non seulement sur le montant de soutien, mais aussi sur le contenu. Le soutien à l’agriculture non durable qui exige un niveau élevé des intrants et à l’agriculture, la pêche et la production de viande sur une échelle industrielle, doit être remplacé par le soutien à une agriculture durable à petite échelle, le pastoralisme, la pêche artisanale et le développement rural, au bénéfice des populations locales.

Le réseau Plus et Mieux est préoccupée par la qualité du soutien que les gouvernements des pays en développement donnent actuellement à l’agriculture et au développement rural. Plus et Mieux est également préoccupé par le soutien fourni par les pays riches aux pays en développement. Nous allons évaluer l’aide et l’appui octroyé, pour découvrir ce qui est bon et ce qui est mauvais, nous ferons la promotion de bons exemples pour influencer les gouvernements, les organisations et les agences internationales au fin d’améliorer la qualité de différents types de soutien.

More and Better Secretariat
c/o Terra Nuova
Via Gran Bretagna, 18 – 00196 Rome, Italy
Tel: + 39 06 80 70 847 Fax +39 06 80 66 2557
secretariat@moreandbetter.org | www.moreandbetter.org